Lors d’une récente audition à l’Assemblée nationale [le compte-rendu vient d’être publié, ndlr], le général Marc Conruyt, le commandant de la force Barkhane, a déclaré que, s’il disposait de « moyens suffisants » pour les objectifs qui lui ont été assignés, sa « marge de manoeuvre » était cependant « ténue ». « Il n’y a rien de superflu », a-t-il insisté, avant…

Cet article Barkhane : Le manque d’hélicoptères est un casse-tête pour la planification des opérations est apparu en premier sur Zone Militaire.