Le 3 janvier, une association culturelle peule affirma qu’une frappe aérienne effectuée le même jour avait visé un mariage organisé dans le village de Bounti, dans le centre du Mali. Et la force française Barkhane fut très vite accusée, notamment sur les réseaux sociaux, d’avoir commis une « bavure » avec, parfois, la diffusion de photographies n’ayant…

Cet article Barkhane : Le ministère des Armées émet des réserves sur l’enquête de l’ONU relative à la frappe de Bounti est apparu en premier sur Zone Militaire.