En octobre 2019, suite au recul des forces américaines dans le nord-est de la Syrie, la Turquie lança l’opération « Source de paix » contre les Forces démocratiques syriennes [FDS], principalement constituées de miliciens kurdes des YPG, afin d’établir une zone de sécurité à sa frontière. Pour son offensive, Ankara s’appuya sur les groupes rebelles syriens acquis…

Cet article Des combats entre les groupes rebelles pro-turcs et les milices kurdes syriennes signalés dans la région d’Aïn Issa est apparu en premier sur Zone Militaire.