Journaliste travaillant pour le quotidien allemand Bild, Julian Röpcke n’y est pas allé par quatre chemins. « Après le K pour Kunduz [province afghane où est déployé un contingent de la Bundeswehr, ndlr] vient le L pour Leipzig », a-t-il lancé sur Twitter, avec le mot-clé « terrorisme », pour commenter l’incendie volontaire de plusieurs véhicules militaires dans un…

Cet article Des véhicules de l’armée allemande incendiés à Leipzig est apparu en premier sur Zone Militaire.