En 2019, alors qu’il passait pour être affaibli, l’État islamique au grand Sahara [EIGS] revendiqua plusieurs attaques particulièrement meutrières dans le Liptako-Gourma, c’est à dire la région des trois frontières, car située aux confins du Mali, du Burkina Faso et du Niger. En fin d’année, l’organisation jihadiste intensifia ses actions. En novembre, il s’en prit…

Cet article Général Conruyt : le GSIM, lié à al-Qaïda, est désormais « l’ennemi le plus dangereux » pour Barkhane est apparu en premier sur Zone Militaire.