Ayant déjà fait les frais d’arbitrages budgétaires défavorables afin de trouver des ressources pour financer des programmes aussi ambitieux que coûteux [porte-avions de type Queen Elizabeth, sous-marins nucléaires lanceurs d’engins Dreadnought, avions F-35, etc…], la British Army vit des temps difficiles, avec une réduction drastique de ses effectifs [moins de 82.000 soldats] et une incertitude…

Cet article La British Army pourrait être contrainte de retirer du service ses chars Challengers 2 et ses blindés Warriors est apparu en premier sur Zone Militaire.