Le 23 décembre dernier, appelés pour une affaire de violence conjugale à Saint-Just [Puy-de-Dôme], trois gendarmes tombaient sous les balles d’un forcené « survivaliste » armé d’un fusil d’assaut. L’un d’eux était un jeune gendarme adjoint volontaire [GAV] du Peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie [PSIG] de la compagnie d’Ambert. Depuis, la Direction générale de…

Cet article La Gendarmerie sollicite l’armée de Terre pour la formation tactique de ses pelotons de surveillance et d’intervention est apparu en premier sur Zone Militaire.