Parce qu’elle reste le pivot des Balkans occidentaux, la Serbie est très courtisée. Par la Russie, d’abord, avec laquelle elle entretient d’important liens culturels et religieux, voire politiques et militaires [Belgrade a obtenu le statut d’observateur donné à Belgrade au sein de l’Organisation du traité de sécurité collective – OTSC, ndlr]. Puis par la Chine…

Cet article La Serbie dit renoncer à des manoeuvres en Biélorussie en raison de pressions exercées par l’Union européenne est apparu en premier sur Zone Militaire.