Le 29 décembre, venant de recevoir son homologue turc, Mevlut Cavusoglu, à Sotchi, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a indiqué que Moscou et Ankara allaient poursuivre leur coopération militaire malgré leurs différends sur la Syrie, la Libye et le Haut-Karabakh… et les critiques soulevées par l’acquisition de systèmes russes de défense aérienne…

Cet article La Turquie a pris la tête de la force de réaction très rapide de l’Otan est apparu en premier sur Zone Militaire.