Durant ses mandats successifs accomplis entre 1999 et 2005, le chancelier social-démocrate Gerhard Schröder s’était gardé de remettre en cause la participation de son pays à la dissuasion nucléaire « élargie » de l’Otan, alors même que son gouvernement comptait des ministres écologistes, comme Joshka Fischer, alors chef de la diplomatie allemande. En réalité, depuis que la…

Cet article L’achat de F/A-18 ouvre le débat sur la participation allemande à la dissuasion nucléaire de l’Otan est apparu en premier sur Zone Militaire.