Si tout s’était passé comme prévu, le satellite d’imagerie spatiale CSO-2 [Composante spatiale optique 2], issu du programme MUSIS [Multinational Space-based Imaging System for Surveillance, reconnaissance and observation], aurait dû être mis sur orbite par une fusée russe Soyouz le 28 décembre, sous l’égide d’Arianespace. Mais les circonstances en ont décidé autrement, les vents balayant…

Cet article Lancement réussi du satellite militaire français CSO-2 par une fusée Soyouz est apparu en premier sur Zone Militaire.