En octobre dernier, la situation du site d’Eurenco Bergerac, spécialiste des « matériaux énergétiques » [c’est dire des explosifs, ndlr] paraissait compliquée, en raison d’un carnet de commandes à la peine. Qui plus est, les livraisons à la Turquie venaient d’être arrêtées, après une décision du gouvernement prise lors de l’offensive lancée par Ankara contre les milices…

Cet article L’armée de Terre va recevoir 70.000 charges modulaires pour ses systèmes d’artillerie CAESAr est apparu en premier sur Zone Militaire.