Qui a commencé? Comme souvent, quand un conflit « gelé » de réchauffe subitement, les belligérants se renvoient mutuellement la responsabilité du déclenchement des hostilités. Et la reprise des combats à la frontière séparant l’Arménie et l’Azerbaïdjan, le 12 juillet, en offre un nouvel exemple. Ainsi, le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, a affirmé que les « autorités politiques…

Cet article L’Arménie et l’Azerbaïdjan font de nouveau parler la poudre, au risque de déstabiliser le Caucase est apparu en premier sur Zone Militaire.