Haut lieu de la résistance arménienne face aux Perses, au IIIe siècle, le Nagorny-Karabakh [ou Haut-Karabakh], territoire montagneux et difficile d’accès de 11.500 km2, fut confié au gouvernement d’Elisavetpol, qui couvrait alors l’ouest de l’Azerbaïdjan et une partie de l’Arménie, quand il passa sous le contrôle de la Russie. Lors de la révolution bolchévique d’octobre…

Cet article L’Azerbaïdjan et l’Arménie se font de nouveau de la guerre au sujet du Haut-Karabakh est apparu en premier sur Zone Militaire.