En juin 2018, pour avoir écrit des critiques sur la page Facebook du 1er Régiment du service militaire volontaire qu’il venait de quitter, un capitaine s’était vu infliger une sanction de 30 jours d’arrêt par le général commandant l’entraînement et les écoles de combat interarmes [COM E2CIA] pour « manquement au devoir de réserve ». Et cela,…

Cet article Le Conseil d’État confirme une sanction infligée à un officier ayant critiqué son ancienne unité sur un réseau social est apparu en premier sur Zone Militaire.