« La Chine construit en quatre ans l’équivalent de la Marine française », avait déclaré, au printemps 2018, l’amiral Christophe Prazuck, alors chef d’état-major de la Marine nationale. Et effectivement, entre 2015 et 2018, le tonnage de la composante navale de l’Armée populaire de libération [APL] avait augmenté de 350.000 tonnes… Ce qui fait que, désormais, elle…

Cet article Le même jour, la Chine a mis en service un sous-marin nucléaire, un croiseur et un navire d’assaut amphibie est apparu en premier sur Zone Militaire.