Des ponts pas assez robustes pour supporter le passage de chars de plus de 60 tonnes, comme les Abrams américains, des pelotons blindés coincés à une frontière pour des raisons administratives, des tunnels trop étroits pour certains types de véhicules ou encore des trains en nombre insuffisant pour transporter les équipements les plus lourds d’un…

Cet article Les États-Unis se disent prêts à participer au projet de l’UE visant à améliorer la mobilité militaire en Europe est apparu en premier sur Zone Militaire.