Même si elle a pris des mesures pour empêcher la contagion jihadiste, notamment en lançant l’opération « Frontière étanche » et en établissant une coopération militaire avec le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire a été visée en juin 2020 par une seconde attaque terroriste, après celle de Grand Bassam, en mars 2016. Suspectés d’être liés à Rasmane…

Cet article Les forces ivoiriennes attaquées à Kafolo par des jihadistes présumés venus du Burkina Faso est apparu en premier sur Zone Militaire.