En 2008, le groupement d’intérêt économique [GIE] composé de Dassault Aviation, Safran Aircraft Engines [ex-SNECMA] et Thales, avait ouvert un bureau à Athènes afin de promouvoir l’avion de combat Rafale auprès des forces aériennes grecques. Dans le même temps, il était aussi question d’un achat de frégates multimissions [FREMM] auprès de la France. Mais le…

Cet article L’hypothèse d’un achat d’avions Rafale par la Grèce refait surface est apparu en premier sur Zone Militaire.