Le seul mérite que pouvait trouver Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien à l’accord sur le nucléaire iranien, signé en 2015 à Vienne par Téhéran et le groupe « 5+1 » [les cinq membres du Conseil de sécurité des Nations unies et l’Allemagne] était d’avoir rapproché Israël avec les monarchies sunnites du golfe Persique. « Je dois avouer…

Cet article L’Iran et la Turquie critiquent la normalisation des relations entre les Émirats arabes unis et Israël est apparu en premier sur Zone Militaire.