Le 3 janvier, l’association culturelle peule Tabital Pulakuu a affirmé qu’une frappe aérienne avait coûté la vie à une vingtaine de civils qui assistaient à un mariage organisé dans le village de Bounti, situé dans la région de Mopti [centre du Mali]. Ce qui a donné lieu à bon nombre de commentaires et autres spéculations…

Cet article Mali : Pourquoi l’État-major des armées ne veut pas diffuser les images de la frappe réalisée près de Bounti est apparu en premier sur Zone Militaire.