En Libye, deux camps s’affrontent. D’un côté, on trouve le gouvernement d’entente nationale [GNA], conduit par Fayez el-Sarraj et soutenu par la Turquie [et le Qatar]. De l’autre, il y l’Armée nationale libyenne [ANL] du maréchal Khalifa Haftar, qui relève du gouvernement de Tobrouk, lequel tire sa légitimité du Parlement élu en juin 2014. Cette…

Cet article Pour M. Le Drian, la présence de jihadistes parmi les mercenaires syriens envoyés en Libye par Ankara est vraisemblable est apparu en premier sur Zone Militaire.