Après la Russie, qui a dénoncé l’implication dans le conflit du Haut-Karabakh de combattants appartenant à des « groupes armés illégaux » venus de Syrie et de Libye, c’est au tour de la France d’en faire de même. En effet, à son arrivée à Bruxelles pour participer à un sommet européen, le 1er octobre, le président Macron…

Cet article Pour M. Macron, la présence de « jihadistes » syriens au Haut-Karabakh est un « fait très grave » qui « change la donne » est apparu en premier sur Zone Militaire.