Certes, le New Generation Fighter [NGF], l’avion sur lequel reposera le Système de combat aérien du futur [SCAF], devra être en mesure d’emporter l’arme nucléaire française. Mais pas seulement : il devra également pouvoir opérer à partir d’un porte-avions. Or, cela n’est pas sans conséquence sur sa conception, et donc sur l’accord industriel qui doit…

Cet article SCAF : Alors qu’il ne reste que 3 mois pour trouver un accord, Airbus ne croit pas au plan B de Dassault est apparu en premier sur Zone Militaire.