Après les attentats du 13 novembre 2015, policiers et gendarmes avaient été autorisés à conserver leur arme en dehors de leur temps de travail, sous certaines conditions, l’idée étant de leur permettre de se défendre le cas échéant ou d’intervenir pour mettre hors d’état de nuire des terroristes. Cette disposition fut ensuite pérennisée par l’arrêté…

Cet article Un député veut autoriser les militaires à faire usage de leurs armes en dehors du service en cas d’attaque terroriste est apparu en premier sur Zone Militaire.