Au cours des deux guerres mondiales, les blessures oculaires réprésentaient seulement 2% des cas. Puis, cette proportion n’a cessé de prendre de l’ampleur par la suite, pour atteindre les 18% lors de l’intervention en Afghanistan. Tel avait été le constat établi par le Service de Santé des Armées [SSA] en 2010. Pourquoi une telle évolution?…

Cet article Un officier du commando marine « Jaubert » a mis au point un nouveau concept de visière pare-éclats est apparu en premier sur Zone Militaire.